2018. Février – Mars. Orléans. Séminaires « Cosmopolitisation et interculturalité »

Le laboratoire RÉMÉLICE de l’université d’Orléans continue son cycle de séminaires « Cosmopolitisation et interculturalité » qui auront lieu au premier semestre 2018. Ces séminaires sont ouverts à tous et toutes. Vous trouverez ci-dessous la liste des interventions.

 

*Jeudi 15 février 2018, 15h-16h30, Salle du Conseil de l’UFR LLSH:
Eric Tabuteau (laboratoire POLEN, université d’Orléans)
« Plaidoyer en faveur d’une canadianisation de la frontière américano-mexicaine (et réquisitoire contre la mexicanisation de la frontière américano-canadienne) »
L’objet de cette communication sera de replacer dans leur contexte politique et technique précis les enjeux liés au nouveau projet de mur à la frontière américano-mexicaine, mais aussi de présenter des solutions alternatives à ce programme.

*Jeudi 15 mars 2018, 15h-16h30, Salle du Conseil de l’UFR LLSH :
Mary Gallagher (University College Dublin),

« Ecriture migrante, écriture orpheline ? Lafcadio Hearn et la littérature-monde »

 

*Jeudi 19 avril 2018, 15h-16h30, Salle du Conseil de l’UFR LLSH :
Michel Delville (Université de Liège/CIPA/Belspo)

« Gommages et coupes sombres : les genres et formes multiples de l’effacement »
Dans la foulée de la frénésie révisionniste prônée par l’esthétique postmoderne, on assiste à un véritable âge d’or de ce qu’il est convenu d’appeler la « poétique de l’effacement ». La success story de cette pratique, en particulier dans le monde anglo-saxon, est souvent associée à un désir de revisiter des oeuvres ou des genres canoniques dans le but de mettre au jour leurs appareillages formels, culturels et idéologiques, qu’il s’agisse de détourner le lyrisme des Sonnets de Shakespeare (Jen Bervin, Nets), d’oblitérer la prose d’un three-decker
victorien (Tom Phillips, A Humument) ou de décomposer des images tirées de dessins animés de Walt Disney (Martin Arnold, ‘Shadow Cuts’) afin d’en « exhumer » le contenu latent ou refoulé.
Après une réflexion globale sur la pratique de l’effacement dans les arts révélant diverses formes de relations intertextuelles, seront envisagés quelques exemples de réappropriations récentes de textes et d’images trouvées plaçant l’altérité textuelle au centre de leurs dispositifs stylistiques, énonciatifs, génériques et structurels. Une attention particulière sera accordée aux aspects transmédiaux de ces créations dans leur relation aux modèles esthétiques ainsi qu’aux valeurs culturelles et idéologiques véhiculées par les textes sources.

Recherche

Menu principal

Haut de page